Mécatronique | IMT Mines Alès

ALES_MKXnew

Combiner des compétences en mécanique, électronique, informatique et automatique pour la conception de produits multi-technologiques

L’ingénieur diplômé d’IMT Mines Alès, spécialité mécatronique est un ingénieur pluridisciplinaire, capable de concevoir et fabriquer un produit en vue d’augmenter et/ou d’optimiser sa fonctionnalité, dans une démarche responsable.

Formé aux domaines techniques de la mécatronique (mécanique, électronique, informatique, automatique, ingénierie système…), l’ingénieur mécatronicien/mécatronicienne est capable de faire la synthèse entre les différents experts métiers. Ses compétences spécifiques lui confèrent une approche collaborative et interdisciplinaire de l’expression du besoin jusqu’à la réalisation industrielle.

En favorisant la créativité et la conception innovante, l’ingénieur en mécatronique est un vecteur d’accélération pour l’industrialisation de solutions novatrices au sein de l’entreprise.

Les principaux cursus acceptés

La formation est ouverte aux candidats :

  • Titulaires, à la suite d’un bon parcours d’études, d’un DUT : GMP, GEII, GIM, MP …
  • Issus de Spé ATS (après un Bac + 2 dans la spécialité)
  • Issus de Spé TSI

 

La formation est aussi accessible aux candidats titulaires :

  • d’un BTS (ATI, CPI, CIRA, CRSA…), à la suite d’un excellent parcours d’études
  • d’un niveau L2/L3 validé dans la spécialité.

Modalités et calendrier de sélection

40 places sont ouvertes en première année.

  • Une pré-sélection sur dossier: les résultats seront annoncés par mail fin mars 2021.

En fonction de la qualité du parcours académique présenté, la candidature est classée dans l’une ou l’autre des catégories suivantes :

  • voie “Excellence académique” : admissibilité directe, sans épreuves
  • voie “Standard” : convocation à une épreuve d’anglais et/ou à un entretien de motivation

Un accompagnement à la recherche de contrat d’apprentissage est ensuite proposé à chaque candidat admissible. L’admission définitive en formation est prononcée lorsque le candidat conclut un contrat d’apprentissage (en fonction des places disponibles).

Une formation pluridisciplinaire

L’objectif de cette formation est de former des ingénieurs capables de trouver des solutions innovantes, d’animer des équipes interdisciplinaires, d’anticiper les problèmes liés à l’intégration des différentes technologies et d’intervenir sur les différentes étapes : R&D, avant-projet, conception, développement, industrialisation, achats, production, etc.

  • La 1ère année apporte les fondamentaux scientifiques et techniques notamment en mathématiques, mécanique, électronique, informatique et automatique. Elle vous initie à l’ingénierie système et à la notion de performance industrielle.
  • La 2ème année est consacrée à l’approfondissement des techniques de la mécatronique et à la découverte des spécificités des systèmes mécatroniques (cycle de vie du produit, architecture, innovation, performance, fiabilité, complexité…)
  • La 3ème année est principalement dédiée à la mise en pratique de ces connaissances à travers le développement, en équipes, d’un système mécatronique. Elle vous conforte dans votre vision globale des process de l’entreprise et dans votre capacité à améliorer l’organisation de l’entreprise, le développement des projets et des produits.

Avec l’apprentissage, allier la pratique à la théorie

Grâce au rythme d’alternance, la prise d’autonomie en entreprise est progressive. Le temps de présence à l’école diminue de semestre en semestre au profit de l’entreprise pour favoriser la réalisation de missions de plus en plus importantes.

La mécatronique est présente dans de nombreux secteurs industriels. Les fournisseurs ou les utilisateurs de solutions de haute technologie contribuent ainsi au développement de l’usine du futur (usine 4.0) ou à la création de systèmes innovants.

L’ingénieur en mécatronique combine différentes technologies pour concevoir, produire et exploiter ces produits ou ces systèmes dans un objectif d’amélioration de performance et de sécurité pour les utilisateurs.

Sa vision systémique des outils et des méthodologies de production s’inscrit bien entendu dans une démarche de développement durable.

Les métiers accessibles dans le secteur industriel sont par exemple :

  • Ingénieur d’études
  • Ingénieur recherche et développement
  • Ingénieur systèmes industriels
  • Ingénieur d’affaires machines spéciales
  • Responsable de projet industriel
  • Ingénieur méthodes
  • Ingénieur fiabilité en industrie
  • Chef de projet robotique…

Les secteurs d’emplois privilégiés – pendant et après l’apprentissage – sont les suivants : Automobile, aéronautique, spatial, défense, médical, mobilité, éolien, nucléaire, ferroviaire, naval, robotique, machine-outils, domotique et produits grand public etc.

Une question sur cette formation ?

apprentissage@mines-ales.fr

Merci de prendre connaissance de cette notice d'admission
(obligatoire si vous sélectionnez cette formation)

Ce site nécessite des cookies et donc le stockage de quelques données personnelles pour améliorer votre navigation.